close

 
orelsan



T'as toujours été le plus populaire de la bande
T'inventais une expression, j'étais fier de la reprendre
Le soir je me sauvais par la fenêtre de ma chambre
Pour aller descendre des bières dans la caisse de ta tente
On était les maîtres de la glande
Comme si la terre nous devait quelque chose
Faudrait peut-être qu'on arrête de l'attendre
Que t'arrête de l'attendre qu'on se tire autre part
Faire partie des connards moyens c'était notre pire cauchemar
On perdait notre temps à fuir l'avenir
Tirer des plans sur la comète c'est plus facile quand on vit la nuit
Sadique avec une tête d'ange un charisme étrange
T'enchaînais plus de filles que la traite des blanches
Tu voulais devenir basketteur
Et tu t'es découragé quand t'as compris que t'étais pas le meilleur
Un peu comme le reste maintenant tu cherches ta jeunesse face à tes peurs
Sur une montagne d'erreurs

(Ah ah ah ah ah)
J'ai l'impression de faire la morale (ah ah ah ah ah)
Ça m'énerve moi même quand je cause (ah ah ah ah ah)
Mais j'ai l'impression que ça va mal (ah ah ah ah ah)
Même si je peux pas faire grand chose (ah ah ah ah ah)

Combien de wagon, combien de trains t'as raté
Comment faire pour les rattraper
Allonger dans 15 mètres carrés à te demander ou sont passer les 10 dernières années
Tu vis sur les aides, tu vis sur les nerfs
Tu supportes plus qu'on te chambre, tu t'énerves
Les jours se ressemblent, tu te réveille
Avec une boule dans le ventre tu fais des tours dans le centre
Comme si y avait des trucs à faire en ville
Tu poses un CV pour avoir la conscience tranquille
Mais t'aurais sûrement plus de chance de trouver du taff en écrivant ton nom sur une feuille blanche
Les filles faciles voulait vivre une passion
Maintenant elles veulent une vie de famille, une situation
Le moindre rendez-vous c'est une mission
Quand ton cerveau ralentit, anéanti par le feignantise

(Ah ah ah ah ah)
J'ai l'impression de faire la morale (ah ah ah ah ah)
Ça m'énerve moi même quand je cause (ah ah ah ah ah)
Mais j'ai l'impression que ça va mal (ah ah ah ah ah)
Même si je peux pas faire grand chose (ah ah ah ah ah)

Tu voudrais changer, te ranger
Difficile d'affronter la vérité
Tes mauvaise habitudes sont presque une fierté
Tes défauts sont devenu ta personnalité
Envie de tout foutre en l'air tu supportes plus la gravité
T'enfonce dans le mensonge tu commences à paniquer
Méfie-toi a qui tu demande du réconfort
Tu pourrais trouver de quoi t'apitoyer sur ton sort

(Ah ah ah ah ah)
J'ai l'impression de faire la morale (ah ah ah ah ah)
Ça m'énerve moi même quand je cause (ah ah ah ah ah)
Mais j'ai l'impression que ça va mal (ah ah ah ah ah)
Même si je peux pas faire grand chose (ah ah ah ah ah)

Allo?
Ouais c'est Gringe ça va?
Ça va et toi?
Ouais ça va, Eyh dis moi j'ai écouté la chanson d'avant là, tu parles pas de moi?
Ahh euhh nan!
Ah bon?
Ça te dis qu'on fasse un morceau ensemble?
Okay
---
Lyrics powered by LyricFind
written by COTENTIN, AURELIEN/SALDIVIA, FELIPE/SALDIVIA, FELIPE/COTENTIN, AURELIEN/LE CARPENTIER, MATTHIEU
Lyrics © Warner/Chappell Music, Inc.