close

 
juliemasse



(Manuel Tadros)

J'pourrais passer ma vie à tourner des pages
À chercher qui je suis dans d'autres visages.
J'pourrais passer ma vie à changer de peau, c'est zéro.
J'pourrais faire comme les autres et fermer le livre.
Une histoire comme la nôtre, ça peut pas survivre.
J'pourrais passer ma vie à tourner le dos, c'est zéro.

Moi je n'me défile pas, j'te dis qu'je t'aime
Que depuis qu't'es parti, j'ai froid dans les veines.
J'ai toujours eu peur des matins amers sans couleurs.
Et même si je survis loin de ton soleil
Je déteste mes nuits, je hais mes réveils.
Ton départ m'a fait mal comme un coup de couteau dans la peau.

J'pourrais toujours mentir à qui veut savoir.
Qui a voulu partir ? Qui vit dans le noir ?
Mais devant mon miroir, tous les scénarios sont zéro.

Moi je n'me défile pas, j'te dis qu'je t'aime.
J'veux pas passer ma vie à cacher ma peine.
J'ai toujours eu peur des matins amers sans couleurs.
Et même si je survis loin de ton soleil
Je déteste mes nuits, je hais mes réveils.
Ton départ m'a fait mal comme un coup de couteau dans la peau.

(Instrumental)

J'pourrais passer ma vie à t'écrire sur les murs
À me crever d'ennui, à subir la torture
Mais les cris d'amour te font ni froid ni chaud.
Espérer ton retour, c'est zéro.

Moi je n'me défile pas, j'te dis qu'je t'aime.
J'veux pas passer ma vie à cacher ma peine
J'ai toujours eu peur des matins amers sans couleurs.
Et même si je survis loin de ton soleil
Je déteste mes nuits, je hais mes réveils.
Ton départ m'a fait mal comme un coup de couteau dans la peau.

Non ! Je n'me défile pas quand j'te dis qu'je t'aime.
J'veux pas passer ma vie à cacher ma peine.
J'aurais toujours peur des matins amers sans couleurs.
Et même si je survis loin de ton soleil
Je déteste mes nuits, je hais mes réveils.
---
Lyrics submitted by Samantha.